Rechercher

Quoi faire quand on a une DMLA ? Les 7 astuces.

Quand on a une DMLA ou plutôt quand le diagnostic tombe on a tendance à s’enfermer, on a dû mal à accuser le coup et pourtant…

Il faut évidemment accepter et suivre les rendez-vous que votre ophtalmologiste vous donnera afin d’y faire des injections pour diminuer l’évolution de la maladie mais ce n’est pas tout.

Malheureusement vous êtes souvent seul face à une DMLA, au-delà des injections vous ne savez souvent pas quoi faire ni vers qui vous tourner, voyons ici les bonnes pratiques et la bonne attitude à adopter.


En premier lieu prenez rendez-vous chez un opticien spécialiste en basse vision, il est important que l’opticien chez qui vous vous rendez pratique cette spécialité. Il vous écoutera et vous conseillera sur toutes les démarches et ce qu’il convient de faire, voyons ici l’essentiel de ces démarches.


1- La toute première chose à faire est de trouver une solution pour se protéger de la lumière. Lorsque l’on a une DMLA la lumière devient particulièrement agressive et gênante. Investissez dans un chapeau ou une casquette. Souvent on néglige cet élément essentiel par coquetterie ou tout simplement parce qu’on n’en n’a pas conscience mais le bénéfice n’est pas négligeable.



2- Prenez un rendez-vous chez un orthoptiste qui travaillera sur ce l’on appelle l’excentration. Avec une DMLA la zone de la rétine atteinte est la zone centrale, c’est malheureusement la zone de la rétine la plus performante en terme d’acuité visuelle (plus on s’en éloigne plus l’acuité est mauvaise) et depuis tout petit on a appris à viser avec cette partie de la rétine. L’orthoptiste vous apprendra à utiliser une zone de la rétine saine, que ça soit pour la télévision, la lecture ou toute autre activité, travailler l’excentration permet de rendre de l’autonomie.


3- Contactez un ergothérapeute ou demandez conseil à votre opticien spécialisé en basse vision pour qu’il vous oriente sur ce qu’il convient de faire et de ne pas faire pour aménager votre intérieur. On fait souvent des erreurs en achetant une grande télévision etc etc… Pour éviter ces erreurs fréquentes regardez cette courte vidéo.


4- Changez vos lunettes, souvent j’entends dire que ça ne changera pas grand-chose, que de toute façon avec une DMLA il n’y a pas grand-chose à faire et puis à l’âge que j’ai…. C’est important de changer de lunettes, même si elles ne rendront pas une vue parfaite elles permettent souvent de gagner 1 ou 2 dixième. Ces dixièmes sont très important pour la suite, sachez que l’acuité visuelle nécessaire pour lire le journal est de 6/10ème, et si les lunettes vous permettez de passer de 4 à 6 dixième ?


5- Votre opticien spécialisé en basse vision vous proposera ensuite des outils et des aides comme des filtres. Qu’ils soient d’intérieur ou d’extérieur ces filtres permettent de diminuer grandement l’éblouissement, mais tous les filtres ne conviennent pas à tout le monde, il faut les essayer. Ils sont de différentes couleurs, du jaune à l’orange, ce sont des filtres spéciaux qui coupent certaines longueurs d’ondes particulièrement éblouissantes et gênantes. Ne faites pas n’importe quoi, essayez les avant de les acheter.


6- Ensuite avec votre opticien vous discuterez et travaillerez ensemble sur des solutions adaptées. Chaque personne a des centres d’intérêts différents, il conviendra donc de déterminer le principal et de travailler dessus, quand je dis travailler c’est-à-dire de trouver le système grossissant adapté au besoin en fonction de votre DMLA. Une loupe plus forte est rarement la bonne solution. Idéalement venez avec le support que vous souhaitez pouvoir voir, si c’est un magazine prenez le et pas un autre, les contrastes, polices d’écritures et autres varient beaucoup. Vous pourrez ainsi essayer en condition réel les différentes loupes, les différents grossissements, avec ou sans l’éclairage. Prenez le temps nécessaire, souvent un opticien spécialisé dans a DMLA vous proposera le prêt du matériel de manière à pouvoir l’essayer dans votre environnement avec la lumière que vous avez à la maison.



7- Faire comprendre à votre entourage ce que vous vivez. Souvent les enfants disent qu’ils comprennent mais ils ne comprennent pas que vous puissiez quelques fois voir une épingle par terre alors que vous leur dites que vous ne voyez plus. Expliquez leur que vous ne voyez plus de manière nette en face, que vous avez une vision déformée mais que certaines zones de la rétine permettent une vision correcte.

J’espère que cet article vous a aidé, pour toute question vous pouvez nous contacter par téléphone ou venir au magasin Atol opticien Istres. Vous nous retrouverez sur les réseaux sociaux facebook et youtube que je vous invite à suivre afin d’avoir des informations sur la vision, la basse vision et des conseils. Je répondrais à chaque commentaire ou message.


Quelqu’un de votre entourage pourrait être intéressé, partagez l’article sur les réseaux sociaux juste en dessous.


Nicolas J, opticien diplômé, gérant du magasin Atol opticien Istres

17 vues

Atol les opticiens Istres

Eurl Jaf'optique 3A, chemin du bord de crau 13800 Istres France

tél:04.42.48.45.27  Fax:09.71.70.36.44 email:atol.istres@gmail.com

Société immatriculée au tribunal de commerce de Salon-de-Provence 487 644 379 n° TVA intracommunautaire FR04487644379

Site géré par Nicolas JAFFARY et hebergé par wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon