Rechercher

Pourquoi mettre un cache sur un œil?

Vous avez déjà certainement vu un enfant qui porte un cache de type pansement sur un œil ou vous avez vous même un enfant qui en porte un. Comment ça marche et pourquoi ?

Ici on parle d’un cache ou d’un filtre et non d’un pansement suite à une intervention chirurgicale sur un œil.

Tout d’abord il faut bien comprendre comment l’œil fonctionne et surtout se développe. Je vais être assez bref sur ce sujet mais pour tout savoir sur le développement de l’œil et de la vision chez l’enfant lisez cet article.

Donc à la naissance les yeux n’ont pas 10/10, ce stade n’est atteint que vers l’âge de 6 ans environ et l’œil se développe parce qu’il est sollicité. C’est-à-dire que c’est parce que l’œil perçoit de la lumière et des informations qu’il se développe. Un peu comme une plante que l’on arrose, sans eau elle ne se développe pas, et dans ce cas l’eau c’est la lumière. Et quand je dis lumière je parle de celle que l’œil perçoit avec toutes les informations qu’elle contient comme la luminosité, les couleurs, les contrastes, bref des informations contenues dans tout notre environnement sachant que 80% des informations que l’on perçoit du monde passent par les yeux.

Malgré tout cela il se peut pour différentes raisons que seul un œil se développe et pas l’autre. C’est donc pour cela que l’on met un cache sur le bon œil afin de le pénaliser et de forcer le moins bon à se développer.


Faisons une comparaison pour mieux comprendre. Si l’œil est un organe et non un muscle on pourrait comparer leur développement. Imaginez que vous ne vous serviez que d’un bras, celui-ci deviendra fort et musclé contrairement à l’autre qui sera beaucoup plus faible. Pour rééquilibrer on vous dira donc d’utiliser l’autre, un peu comme les joueurs de tennis professionnels qui font de la musculation sur le bras dont ils se servent le moins.

Mais pour l’œil on ne peut pas dire qu’on va utiliser l’autre pour le forcer à se développer, c’est inconscient, on met donc un cache sur l’œil le plus fort afin d’obliger l’autre et surtout le cerveau à utiliser l’œil qui a besoin de se développer, un peu comme si on vous mettait un plâtre sur le bras le plus fort pour vous obliger à utiliser l’autre.

Le cerveau fonctionne avec ce que l’on appelle « la loi du moindre effort » il ira toujours vers la facilité sauf si on l’oblige à faire différemment.

Mais pourquoi c’est si important de la faire et surtout pourquoi le plus tôt possible.

Comme je l’ai mentionné plus haut le système visuel arrive à maturité vers l’âge de 6 ans, passé cet âge c’est beaucoup plus compliqué de faire rattraper le retard, pas impossible mais plus dur.

La vision en relief, que l’on appelle aussi la vision stéréoscopique vient du fait que nous voyons les choses sous deux angles différents, lorsque l’on fixe un objet imaginez une ligne qui part de chaque œil vers cet objet, et bien la différence d’angle de vision crée la vision en relief. Le cerveau comprend que c’est le même objet et fusionne les deux images pour une seule en relief. S’il y a trop d’écart de netteté entre les deux images le cerveau ne comprend plus qu’il s’agit du même objet et choisit l’image la plus nette et à terme l’œil le moins bon ne sera jamais utilisé et pourrait même se mettre dans une position inesthétique et ne plus bouger en même temps que le bon œil. La « loi du moindre effort » fera que l’œil se mettra au repos en se disant « à quoi bon travailler on ne m’utilise jamais »


J’espère que cet article vous a aidé, pour toute question vous pouvez nous contacter par téléphone ou venir au magasin Atol opticien Istres. Vous nous retrouverez sur les réseaux sociaux facebook et youtube que je vous invite à suivre afin d’avoir des informations sur la vision, la basse vision et des conseils. Je répondrais à chaque commentaire ou message.

Quelqu’un de votre entourage pourrait être intéressé, partagez l’article sur les réseaux sociaux juste en dessous.

Nicolas J, opticien diplômé, gérant du magasin Atol opticien Istres

9 vues

Atol les opticiens Istres

Eurl Jaf'optique 3A, chemin du bord de crau 13800 Istres France

tél:04.42.48.45.27  Fax:09.71.70.36.44 email:atol.istres@gmail.com

Société immatriculée au tribunal de commerce de Salon-de-Provence 487 644 379 n° TVA intracommunautaire FR04487644379

Site géré par Nicolas JAFFARY et hebergé par wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon