Rechercher

Doit-on avoir peur des verres progressifs ?


On entend beaucoup de choses sur les verres progressifs mais qu’en est-il vraiment.




Les verres progressifs permettent une vision nette à chaque distance, autant de loin que de près (lecture) qu’en vision intermédiaire (ordinateur).


S’il on parle d'une adaptation c’est juste qu’il faut comprendre comment le verre progressif fonctionne.


Dans la partie haute du verre la vision de loin, dans la partie du milieu la zone de vision intermédiaire et dans la partie basse la vision de près. Ces zones sont positionnées pour que le confort soit optimal en position naturelle puisque lorsque l’on regarde de loin on a la tête haute alors que quand on lit ou regarde son téléphone cela se passe vers le bas.


Il existe différents types de verres progressifs, différents type de génération de verres. Essilor a inventé le verre progressif en 1959, depuis les différents fabricants, Essilor en tête, n’ont cessés d’améliorer leurs produits afin de proposer des verres offrant le meilleur confort possible au porteur.

S’il existe différents verres progressifs c’est surtout que les anciennes générations de verres restent toujours sur le marché, je vous rassure pas celle de 1959.

Ces verriers essaient de repousser au maximum les zones d’aberrations, ce sont ces zones qui peuvent perturber, ainsi que la progression plus ou moins douce.

Les dernières générations de verres progressifs tiennent compte de nos modes de vie « connecté » de l’utilisation des écrans avec des zones de vision de près élargies.



Tous les verres ne sont faits pour tout le monde, évidement tout le monde « verrait » avec tous les verres progressifs mais il existe des verres différents en termes de conception et certains seront plus confortables que d’autres pour une utilisation spécifique. Si on est routier on utilise essentiellement sa vision de loin, si on est architecte on a besoin d’un champ de large en vision intermédiaire. Mais il faut aussi tenir compte de ses loisirs, hobbies etc…

Toutes ces informations sont importantes pour que l’on puisse vous proposer un verre progressif confortable pour vos différentes activités, que ça soit au travail, à la maison ou à l’extérieur.

Donc tous les verres progressifs ne procureront pas le même confort d’utilisation chez tout le monde.

Le centrage est aussi important, vous pouvez avoir le meilleur verre du monde si la monture n’est pas adaptée et le centrage mal fait vous ne serez jamais confortable.


Alors pourquoi on entend que c’est difficile de s’adapter aux verres progressifs ?


1-pas envie, ça peut paraître bizarre annoncé comme ça mais c'est très fréquent de repousser ses premiers verres progressifs parce q'on n'a pas encore l'âge.... C'est surtout que de franchir le cap fait dire à notre inconscient qu'on est vieux... la presbytie arrive aux alentours de 40/45 ans, c'est physiologique mais dans notre esprit on voit son grand-père ou sa grand-mère.


2-d'avoir trop repousser ses premiers verres progressif n'est pas une bonne idée, plus la presbytie augmente plus les déformations seront importantes dans le verre, si on est déjà habitué au verre progressif lorsque les déformations ne sont pas importantes (en début de presbytie) c'est beaucoup beaucoup plus simple de s'y faire au fur et à mesure plutôt que d'attendre attendre et se retrouver avec des déformations plus importantes pour son premier verre progressif.


3-une mauvaise recherche de besoin, si l’opticien ne vous a pas posé les bonnes questions (voir pas du tout) et s’est contenté de proposé 3 verres à 3 prix en ne vous parlant que de champs plus larges.


4-une mauvaise prise de mesure, un mauvais choix de monture


5-un verre de fabrication « exotique » c’est vrai que la notion du prix intervient tôt ou tard mais entre un verre progressif à 50€ le verre et un autre à 500€ on peut se douter que la qualité de fabrication n’est pas la même (j’ai fais exprès de prendre une fourchette très très large, il y a de très bons verres bien moins cher que 500€ le verre)


6- les gens aiment bien se plaindre, quand on écoute son entourage c’est toujours eux qui ont vécu les pires choses, eut les maladies les plus graves le fameux oui mais moi je…


Nicolas J, opticien diplômé, gérant du magasin Atol opticien Istres

42 vues

Atol les opticiens Istres

Eurl Jaf'optique 3A, chemin du bord de crau 13800 Istres France

tél:04.42.48.45.27  Fax:09.71.70.36.44 email:atol.istres@gmail.com

Société immatriculée au tribunal de commerce de Salon-de-Provence 487 644 379 n° TVA intracommunautaire FR04487644379

Site géré par Nicolas JAFFARY et hebergé par wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon